« L’effet placebo » en ostéopathie : Comment devrions-nous le considérer

Article paru dans Ostéopathie Précisément. (Hiver 2011-2012)
Rédigé par Alexis Manescau D.O., Lauréat du prix Louisa Burns, 2011
Révisé par Christian Bérubé D.O., Sandra O’Connor D.O. et Marie-Line Deslauriers D.O.

Modifié par Alexis Manescau et Christian Bérubé en décembre 2014



Résumé

L’ostéopathie est une médecine qui tient compte de l’être dans son ensemble et dans toute sa complexité. La composante relationnelle devient déterminante lorsqu’il est question de prodiguer un soin ostéopathique approprié. Plusieurs éléments subjectifs tels que les croyances, l’attitude positive, le pronostic optimiste, l’empathie, la persuasion, la suggestion et autres aspects contenus dans toute interaction patient/thérapeute, peuvent influer sur la qualité et l’efficacité du traitement. Que ce soit de façon intentionnelle ou involontaire, dans la médecine officielle, alternative et en ostéopathie, plusieurs de ces éléments psychosociaux sont employés à l’intérieur d’une séance. Par contre, ces éléments sont aussi désignés comme étant susceptible de générer des effets placebo. Le placebo est employé en recherche pour dissocier les effets directs du traitement à l’essai des effets indirects de la relation patient/thérapeute. La problématique est la suivante. Comment devrions-nous faire de la recherche en ostéopathie? Devrions-nous limiter notre interaction avec le patient pour ne pas biaiser les résultats ou, est-ce qu’au contraire, il est essentiel que la totalité de l’interaction patient/thérapeute soit considérée lorsqu’il est question de mesurer l’efficacité d’un traitement à l’étude? Un débat entre chercheurs renommés, opposant des arguments scientifiques et philosophiques, à lieu sur ces questions. Bien que cet article n’ait pas la prétention de donner les solutions, il entend sensibiliser la communauté sur ces enjeux mal élucidés. Le fait de mieux comprendre comment ce phénomène agit à travers nos méthodes s’inscrit dans une démarche soucieuse du développement de meilleurs moyens pour faire de la recherche et pour l’essor de l’ostéopathie.

Mots-clés : Relation patient/thérapeute, effet placebo, recherche, groupe contrôle, EBM (evidence-based medicine). ECR (essai clinique randomisé)

 

© 2020 Clinique d’Ostéopathie Familiale de St-Bruno

Besoin d'un site web ? Conception web Longueuil : www.evolutab.com